PAROLES INEFFABLES

Objet, tissage/cire d’abeilles/teinture/ fil coton 2019, 

330 x 23 cm

À l’occasion d’un voyage au Sénégal, dans la ville de Dakar, j’ai pensé un projet autour de la parole et de sa traduction. 
L’idée était de créer un tissage de discussions. J’ai eu la chance de pouvoir échanger avec une griotte Serrer. Les griots sont des poètes et musiciens  ambulants, dépositaires de la tradition orale, travaillant dans de grandes régions d’Afrique. Ils connaissent les membres et les histoires d’une famille sur plusieurs générations. Le tissage de la discussion s’inscrit à l’intérieur d’un protocole. 
Après avoir établi une relation de confiance mutuelle, j’ai enregistré une conversation orientée par des questions sur son métier, sa conception de la transmission orale ainsi que son rôle dans la société. Puis j’ai marqué le rythme de la parole, son énergie et les langues utilisées à l’aide d’un dispositif me permettant de réécouter la conversation tout en coloriant un fil blanc de différentes couleurs, 
m’utilisant comme traducteur émotionnel/humain. La parole est devenue des vides et des pleins.
Une fine couche de cire d’abeille a été ajoutée sur le fil pour le protéger et le sauvegarder. Par la suite, j’ai fait tisser ce fil qui est devenu un pagne retranscrivant notre dialogue de façon poétique et énigmatique. La tentative étant de rendre visible le côté obscur du langage.

84829128_10219926214098223_4819383210863